La Fruitière

La fruitière est une fromagerie ou les éleveurs de vaches viennent apporter leur lait (le fruit de leur travail) pour le faire transformer en fromage, la meilleure façon qui ai été trouvée pour conserver le lait tout en gardant ses qualités nutritives. Le fruit commun est aussi le nom donné auThumbnail imagegroupement des éleveurs qui exploitaient les alpages majoritairement communaux en Tarentaise (ce n'était pas le cas en Beaufortain où dominait la montagne privée).

Pendant les années 1925-30, la fruitière de Cevins a fonctionné dans le sous-sol de la maison située au dessus de la Gentillomière à la Roche.

Le bâtiment actuel date du début des années 1930. La cave servait à stocker et affiner les fromages. Le rez de chaussée avec deux énormes chaudrons permettait de fabriquer les fromages mais aussi le beurre. L'étage était réservé au fruitier.

Pendant toute l'année sauf en été, pendant les mois d'alpage, les éleveurs amenaient chaque matin et chaque soir, leur production laitière qui était pesée et inscrite sur un registre. En échange, ils recevaient du fromage au prorata du volume de lait apporté.

Le soir, vers 18h, la fruitière, outre les producteurs de lait, était un lieu de rendez-vous de la jeunesse de la commune. Rencontres vivantes et parfois bruyantes.

La fruitière a du cesser son activité après la guerre de 1939-45 du fait de la diminution du nombre de bovins. Les familles ayant par obligation, plus ou moins délaissé la terre pour aller travailler à l'usine.

Thumbnail imageLe logement du bâtiment fut attribué aux gardes forestiers successifs, la commune étant tenue de loger ces fonctionnaires. Le rez de chaussée par la suite fut aménagé en local social dans lequel une assistante sociale, Mlle Carret, tenait des permanences pour les femmes enceintes, les nouveaux nés et les vaccinations.

Ce service ayant été supprimé, ce local servit provisoirement de logement à la secrétaire de Mairie et permit, en 1982 , l'installation du docteur Délio PEREZ qui débutait sa carrière de médecin. Enfin, le sous sol fut occupé pendant quelques années par la batterie Fanfare pour ses répétitions hebdomadaires.

Merci à Marcel ROCHAIX, ancien maire de Cevins, pour l'écriture de cet article.