Coupe à câble en forêt de Cevins

Le 29 septembre 2012, une partie de la municipalité s'est rendue en forêt près du hameau du Planay afin d'y observer une coupe à câble.

De 1600 à 1800 m d'altitude, le peuplement sylvicole est essentiellement composé de sapins et d'épicéas vieillissants. Il était donc important pour l'ONF et la commune de régénérer la forêt en permettant aux jeunes pousses de se développer mais aussi supprimer les arbres instables pouvant être à l'origine d'éboulement et valoriser les bois débardés.Terrain accidenté et fragile

Les contraintes physiques du terrain (forte pente de 40 à 70%, sol mince et fragile, présence de barres rocheuses) rendaient la réalisation d'une piste forestière destructrice pour le milieu. C'est pourquoi le débardage par câble a été privilégié. 

Le cable-mat, positionné en bas de coupe est un support télescopique équipé d'un treuil, sorte de téléphérique pour transporter les bois sans qu'ils traînent au sol. Un câble d'une longueur de 700m est accroché au sommet de la coupe sur un support fixe lui-même haubané. On parle de "ligne de câble". A Cevins il a fallu 5 lignes de câble pour couvrir la parcelle. Le positionnement de ces lignes sur le terrain est la toute première opération à réaliser. Les bois à prélever sont ensuite marqués par l'ONF, c'est le 'martelage'. Les arbres sont abattus dans une bande de Terrain accidenté et fragile40m de part et d'autre de la ligne de câble. Ils sont accrochés entiers, sans ébranchage, en longueur de 14 m, par un filin sur un chariot transporté par le câble et descendus ainsi vers la place de dépôt. Ils sont ensuite ébranchés mécaniquement et tronçonnés. Les billons (portion de troncs) sont classés par qualité selon leur destination : fabrication de charpente ou de palette (qualité inférieure). Les parties des arbres non utilisables sont valorisées en combustible bois-énergie par broyage.

Quelques chiffres sur la coupe de Cevins : la récolte, de 2800 m3, est commercialisée en totalité à SCIERIE DE SAVOIE à Rognaix. Ce volume se répartit en 40% de qualité charpente (bois de construction) et 60 % de qualité palette (bois d'emballage). Une cinquantaine de m3 de bois énergie ont été vendus à l'entreprise NANTET, à Petit-Cœur, qui se charge de les broyer afin de produire des 'plaquettes forestières' utilisables en chaufferies.

L'exploitation forestière par câble est une technique bien adaptée aux zones de montagne. Elle est plus onéreuse que l'exploitation classique par tracteur forestier mais évite les coûts d'entretien ou de remise en état des pistes forestières. Elle préserve les sols ainsi que la régénération future de la forêt et limite l'impact visuel et Le mat télescopiquepaysager de l'intervention.

Le développement de l'exploitation par câble est un objectif des politiques forestières publiques : au niveau du Stockageterritoire d'Arlysère à travers la Charte Forestière, du département de la Savoie et du massif alpin tout entier. En pays de Savoie plusieurs entreprises de travaux forestiers se sont équipées en matériel de débardage par câble pour répondre à la demande.

Pour les informations, merci à Agnès BECKER - Chargée de mission Forêt/Bois à Albertville-Tarentaise-Expansion