La Creusaz était, autrefois, l’un des deux passages qui permettait aux voyageurs de franchir le verrou de Cevins dans la vallée de la Tarentaise. (L’autre étant de l’autre coté, à proximité de la station service actuelle).

Carte de situation

Dès l’antiquité, la voie romaine qui allait de Milan à Vienne passait ici en longeant la montagne en passant par les villages de Luy de Four, les Cours, la Montaz et Bornand avant de redescendre vers Langon. Ceci pour éviter les crues de l’Isère en aval.
Sur ce passage, se sont vraisemblablement trouvés plusieurs édifices dédiés aux dieux romains puis Chrétien pour protéger les voyageurs. 

 Sur l'ancienne voie romaine

L’oratoire actuel a été construit en octobre 1817 en réaction aux mauvaises récoltes et à la misère survenue en 1816 dans les villages de la vallée. Il était dédié à Sainte Philomène.

Sa construction a été possible avec les cotisations des villages de Cevins et de Langon.

L'oratoire de la Creusaz

L'oratoire de Notre Dame d'Heureuse rencontre, dédié à la vierge Marie se trouve à proximité de la station service actuelle. Il était déjà signalé en 1690. Cette vierge protégeait les voyageurs qui empruntaient ce passage périlleux. En effet, l’Isère venait souvent frôler le chemin lors des crues, provoquant de nombreux accidents. Détruit à la révolution, cet oratoire est reconstruit en octobre 1817 par les habitants de la Roche.

L'oratoire Notre Dame d'Heureuse Rencontre

 

SD d'après " Un sanctuaire marial en Tarentaise : Notre Dame des Neiges" de Marius Hudry (cliquez pour télécharger)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez cet article...

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn